4.4.10

J'aime beaucoup cette phrase de JAUME SANLLORENTE , espagnol qui a quitté sa situation enviable à Barcelone pour se consacrer aux pauvres d'Inde :

" Ne donnez que ce que vous mettriez à votre enfant, et non ce qu'il n'utilisera jamais. Le mot CHARITÉ a toujours suscité en moi une réaction de rejet. La charité suppose l'infériorité de son destinataire. Le mot aide, en revanche, implique de l'égalité."

Son livre : SOURIRES DE BOMBAY

Aucun commentaire: