13.11.07


Malgré les initiatives d'individualité, malgré les bonnes oeuvres des religieux et les interventions d'Ong ou association, et malgré l'entousiasme et les sourires des togolais, il est une réalité, celle de la pauvreté d'un pays classé 143ème pays sur 177.
Voici ce qu'en dit à ce sujet le PNUD (Programme d'Urgence pour la Réduction de la Pauvreté ) sur son site : http://www.tg.undp.org/pauvrete/purp.htm

"Au Togo, une grande partie de la population vit dans des conditions précaires notamment peu d'accès aux services publics, une espérance de vie en baisse (54,3 ans en 2003 contre 59,6 ans en 2002). Environ 72% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté fixé à 100.800 FCFA (200 dollars US), par personne et par an. Selon le Rapport mondial sur le Développement Humain 2005 du PNUD, l'indice de pauvreté humaine (IPH-1) du Togo est de 39,5% et l'indice de développement humain (IDH :accès au savoir, longévité, niveau de vie) est de 0,512 plaçant le Togo au 143 ème rang mondial sur 177 pays. La situation du Togo a été aggravée par la suspension de l'aide financière de ses principaux partenaires extérieurs. Le taux moyen de scolarisation au Togo est de 63% (en 2000) pour l'ensemble du pays avec de grandes disparités selon le sexe et les régions. Les dépenses publiques liées à la santé ont baissé à plus de 7% (par habitant) en termes réels (de 1995 à 2002). La malnutrition touche un enfant sur quatre. Le taux de mortalité infantile est estimé à 146 pour mille. La pandémie du VIH/SIDA dont le taux de séropositivité est estimé à plus de 4%, ne fait qu'aggraver la situation du Togo. Les femmes togolaises (52% de la population) sont les plus touchées par la pauvreté. Elles sont analphabètes à plus de 72% et ont très peu accès aux ressources et aux prises de décision."

Aucun commentaire: